Présentation

Qu’est-ce que Manart ?

Manart est un projet construit autour de la base de données du même nom sur les MANifestes ARTistiques. La base de données recense les manifestes produits au XXe siècle dans tous les domaines créatifs et dans le monde entier. La richesse d’information rassemblée pour chaque manifeste autorise des questionnements qui contribuent à élargir et à nuancer les perspectives d’analyse du manifeste comme genre. Reposant sur le principe d’alimentation collaborative, Manart s’offre comme une plateforme de recherche ouverte et internationale autour du phénomène manifestaire et, plus largement, en histoire, théorie et sociologie des arts et des lettres.

Comment et pour faire quoi ?

Pour chaque manifeste recensé, sont renseignées des informations descriptives (le titre en langue originale et en traduction anglaise, le nom du ou des signataires, du mouvement de rattachement, où présent, la référence bibliographique originale, etc.), mais aussi analytiques (le manifeste se revendique comme tel ou non, la source critique qui le déclare comme tel, etc.). L’objectif, à terme, est d’extraire de ces données des statistiques qui permettront d’éclaircir l’évolution du manifeste, d’y découvrir de nouveaux éléments (traits discursifs, évolution des supports, des canaux de diffusion et des usages), ainsi que de dégager des pistes pour examiner ses variations au fil des décennies par rapport à un contexte socio-économique changeant. Quelle part le manifeste fait-il à l’individu et au collectif ? A-t-il connu un « âge d’or », comme on le croit souvent ? Où produit-on le plus de manifestes ? Les manifestes sont-ils toujours des textes ? Ce sont là autant de questions auxquelles Manart offre des éléments de réflexion et de réponse.

Quels développements pour le projet ?

L’ambition primaire est de nourrir la base de données afin qu’elle soit la plus exhaustive possible. A terme, l’équipe prévoit de numériser les éditions originales des manifestes et de développer des approches originales d’investigation et de data-visualization du corpus.

Comment contribuer ?

Un projet comme MANART n’est possible qu’avec l’aide du plus grand nombre. Ainsi toute contribution est-elle la bienvenue.

N’hésitez pas à nous écrire via le formulaire de l’onglet « Contribuer » pour proposer un manifeste ou suggérer une modification.

HISTORIQUE
DU PROJET

« Je suis par principe contre les manifestes,
mais je suis surtout contre les principes »

Tristan Tzara

« Je tautologue. Je conserve. Je sociologue.
Je manifeste manifestement »

Marcel Broodthaers, Ma Rhétorique, 1966.

Le projet Manart est né en 2012 à l’occasion de la journée d’études à l’EHESS « Le manifeste artistique. Un genre collectif à l’ère de la singularité ». L’idée de créer une base de données regroupant les manifestes artistiques et littéraires produits au XXe siècle, en France et dans le monde entier, a été proposée par Camille Bloomfield. L’équipe s’est alors constituée avec Camille Bloomfield, les deux organisatrices de la journée, Mette Tjell et Viviana Birolli, et l’une des intervenantes, Audrey Ziane, toutes travaillant déjà sur l’histoire et l’évolution du manifeste en art et littérature. 
Depuis, les membres du projet Manart se consacrent à l’alimentation de la base (environ 800 manifestes à ce jour) et au développement de l’outil de consultation en ligne. En accord avec l’esprit de partage et de libre circulation du savoir qui nourrit le projet, celui-ci évolue désormais en lien avec une communauté de chercheurs qui enrichissent la base en fonction de leurs spécialités (bande dessinée, architecture, danse, cinéma, etc.).
D’abord soutenu par l’équipe Hubert de Phalèse (EA 4400 Ecritures de la modernité, Université Paris 3) et par le CRAL (EHESS), le projet a reçu un financement du LabEx CAP pour la période 2014-2015, qui a permis la conversion et la publication en ligne d’une première version de la base.
En 2022, l’équipe prévoit de lancer une nouvelle version du site, développée avec le soutien de la structure fédératrice MEDIALECT et du laboratoire PLEIADE de l’université Sorbonne Paris-Nord.

Chronologie

2012

Journée d’études « Le manifeste artistique: un genre collectif à l’ère de la singularité », 5 avril, (EHESS, Paris). Première version de la base au format Excel (100 manifestes).

2014

Manart rejoint le Laboratoire d’Excellence Création Arts Patrimoines (Labex CAP). Journée d’études « Devenirs du manifeste: entre discipline(s) et indiscipline », 6 juin, (ULB, Bruxelles). Parution du numéro « MANIFESTE/S » (Études Littéraires, n°44.3, Laval, Québec). Conception du premier site web.

2015

750 manifestes répertoriés. Conversion de la base de données en XML. Publication de la base de données en ligne (version 2 du site Manart).

2016

Mise en ligne de la version 3 du site Manart Parution du numéro « Devenirs d’un objet indiscipliné : le manifeste à travers les arts » (Artext, revue en ligne sur les écrits d’artiste, n° 3).

2016-2017

Série de séminaires “Manart, les manifestes en littérature et en art : le numérique au service d’un corpus transversal” (Campus Condorcet, Université Sorbonne Nouvelle -Paris 3).

2022

Lancement prévue de la nouvelle version du site internet de la base de données.